Sylvaine Achernar
photographie film gravure à propos


ricorda la Vita

Ces photographies sont nées de l’impossibilité de continuer - en ce début d’année 2020 - mon projet avec Esmeralda, une jeune femme arrivée en France sans papiers il y a 10 ans.
La réflexion, aiguisée par le confinement, sur le pourquoi Esmeralda m’a menée naturellement à Vita, ma grand-mère calabraise.
Une femme quittant tout, son pays, sa famille, ses amis, pour des raisons économiques, politiques ou personnelles... c’était inscrit dans l’histoire de ma famille.

J’ai alors commencé à photographier Vita.
Sans Vita, décédée en 1983.
(lire la suite)

© Sylvaine Achernar 2021 | Reproductions, même partielles, interdites sans l’autorisation de l’auteure | Tous droits réservés |