Sylvaine Achernar
photographie film gravure à propos


noir d'encre

Je n’avais rien à voir avec le tatouage.
Ma peau à moi était muette.
Aller à la rencontre. Rentrer dans l’intime.
Ne pas s’arrêter à la surface de la peau.
Ce fut un voyage. LE voyage. Au bout du monde, au bout de soi.
J’ai rencontré des hommes, des femmes, qui ont accepté de poser, d’exposer leur peau tatouée, parfois montrée, parfois cachée, mais qui parle pour eux. Ces dessins qui signifient, qui font signe, qui identifient, qui sont mémoire et identité.
Tout est là.
(lire la suite)

© Sylvaine Achernar 2021 | Reproductions, même partielles, interdites sans l’autorisation de l’auteure | Tous droits réservés |